Nouvelles

Vernissage de l'exposition Mythologies Impatientes

Publié dans Activités le 08 avril 2015


Commissaire Eric Mattson

Du 15 avril au 14 juin 2015

À la galerie des Impatients

Cliquez ici pour voir les photos du vernissage!

LES IMPATIENTS

BENOIT CODÈRE, DANIEL CÔTÉ L’ESPÉRANCE, DAVID FOREST, DENIS RICHER, FRANÇOIS DUCAS, GILBERT POISSANT, JOSÉ BERNARD, LUCIE DESMARAIS, MICHEL ROY, RAYMOND DUMONT, ROMAIN PEUVION, SERGE DUPRÉ, SIOU, STEVEN LEONARD, WILL NOISE, DENIS RICHER


LES ARTISTES

DIANE OBOMSAWIN, JACINTHE LORANGER, MICHEL LANGEVIN, THOMAS BÉGIN


Mythologies impatientes présente des associations entre des œuvres dénichées au sein de la Collection des Impatients et celles de quatre artistes montréalais reconnus pour l’authenticité de leur travail.


Cette opération de jumelage effectuée par Diane Obomsawin, Jacinthe Loranger, Michel Langevin, Thomas Bégin, est sous la supervision du commissaire Eric Mattson, pour qui c’est la quatrième exposition à la galerie des Impatients qui soit construite sur cette idée associative. Après Les Écritures en 2014, Couleurs en 2013, Géométries patientes et molles en 2012, Mythologies impatientes s’affiche déjà comme l’une des grandes expositions thématiques du printemps 2015.


Pour Mythologies impatientes, le commissaire a offert aux artistes professionnels une consultation de dossiers choisis en égard au thème de possibles « mythologies » développées par les participants aux ateliers. Les dessins et les peintures retenus font partie d’un vaste catalogue d’œuvres archivées par Les Impatients, organisme montréalais qui vient en aide aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale.


Les artistes ont analysé ces dossiers, ils ont fait des choix selon leurs critères, puis ils ont élaboré des associations entre leur propre production et celle des Impatients. Lors du montage de l’exposition, les artistes invités et le commissaire travaillent ensemble afin que ces associations soient les plus vivaces possible et qu’elles stimulent chez les visiteurs une réflexion tant sur l’art actuel que sur l’art brut.


Dans cette exposition, une large place est donnée à une expression picturale - de la part des Impatients - libre et spontanée. La déformation, l’excès ou au contraire la simplicité à outrance marquent les œuvres. Comme le titre l’indique, les thématiques abordées traitent de personnages illustres ou imaginaires, d’animaux difficilement identifiables tant leurs traits ou leurs formes sont expressifs, d’univers entre la réalité et le fantasme. Si parfois, les œuvres semblent s’apparenter au portrait, à l’illustration naturiste, elles s’en écartent dès que le regard s'y attarde; en filigrane, le fantastique, la magie et le surréel les transcendent.


Les œuvres des Impatients choisies sont majoritairement des productions récentes réalisées parfois par quelques Impatients de longue date (Romain Peuvion, Lucie Desmarais, François Ducas), mais surtout par de relativement nouveaux participants (Daniel Côté L’Espérance, David Forest).


Les animaux aux formes lourdes et indistinctes de Romain Peuvion cohabitent avec quelques portraits animaliers réalisés par Diane Obomsawin. Quatre créatures thérianthropes, issues de l’imaginaire de la cinéaste d’animation, vivent leur existence récente à côté des « shamans » bigarrés et dansants de Daniel Côté L’Espérance. Ces derniers cohabitent aussi avec les robots créés par Thomas Bégin et les personnages hautement expressifs de David Forest. Trouvant chez plusieurs des Impatients sélectionnés des liens forts avec des illustrateurs qui l’ont grandement influencé, Michel Langevin associe ses dessins qui illustrent la mythologie Voivod aux oeuvres fantasmagoriques de Benoît Codère, aux dessins de punks anarchistes de François Ducas, aux montages inquiétants de Michel Roy et aux illustrations - qui lui rappelle Bilal - d’individus distants par Will Noise. Une autre série de dessins réalisés en 1993, à regarder avec des lunettes 3D, est jumelée aux tracés minimaux avec 3 stylos de couleurs de R.G. Lipscombe.


Enfin, Jacinthe Loranger a été impressionnée par les puissantes compositions frontales de François Ducas et de Lucie Desmarais. Aux dessins et aux peintures de vedettes, de personnages illustres ou excentriques qu’ils aiment à représenter, elle associe des œuvres récentes faites à partir de papiers imprimés qui sont autant de réflexions sur le mythe de la disparition.


Finalement, les poissons aux arêtes saillantes de Gilbert Poissant, les cartes répertoriant des oiseaux au semblant mécanique de Steven Leonard, les collages-peintures aux contenus éclatés de Siou vivent entre eux des jeux associatifs. Quelques sculptures fantastiques complètent l’ensemble.


Ces jumelages entres les œuvres des Impatients et celles des artistes invités soulignent la force créatrice et variée des Impatients et celle des artistes qui ont accepté de se prêter à ce qui pourrait bien être bien plus qu’un jeu mais bien une exposition d’envergure d’un art contemporain vivant, espiègle et généreux.


Le commissaire tient à remercier les acteurs de Mythologies impatientes – Héros, robots, animaux : les artistes qui participent avec enthousiasme,  les participants aux ateliers des Impatients qui sont heureux de collaborer, l’équipe administrative et technique des Impatients, ainsi que tous ceux et celles qui sont curieux d’un art actuel et en marge.


Eric Mattson, commissaire, Mythologies impatientes – Héros, robots, animaux


Galerie Les Impatients : 100, rue Sherbrooke Est, 4e étage, Montréal H2X 1C3

Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 10 h à 17 h - samedi et dimanche de 13 h à 17 h; Informations : impatients.ca ou 514.842.1043



Biographies


Diane Obomsawin (dite Obom) est une cinéaste d’animation, illustratrice et auteure de bande dessinée québécoise d’origine Abénaqui. Elle a fait partie de la première vague de la bande dessinée underground au Québec, collaborant dans les années 80 au fanzine Iceberg puis au magazine d’humour Croc. Depuis 1992, elle se distingue par une production de courts-métrages d’animation, réalisés à partir de l’an 2000 avec le support de l’Office national du film du Canada.


Jacinthe Loranger est une artiste multidisciplinaire. Elle explore, à travers l’installation, la vidéo, le collage et la performance, toutes les possibilités qu’offre le médium de l’art imprimé, particulièrement la sérigraphie. Elle a de nombreuses expositions à son actif. Elle complète présentement une maîtrise en art à l’Université Concordia.


Michel Langevin est un batteur exceptionnel, un des membres fondateurs du groupe métal expérimental Voivod, avec lequel il arpente la planète depuis plus de trente ans. Il est l’auteur de la mythologie du vampire postnucléaire Voivod, inspiration principale du groupe et le graphiste de toutes les pochettes de disques.


Thomas Bégin est un artiste multidisciplinaire qui, fasciné par la physique des outils technologiques, conçoit des dispositifs mécaniques qui en reprennent les codes et le langage. À ses moments perdus, ou pour son fils, il dessine des personnages intrigants, des dispositifs futuristes. Thomas Bégin est détenteur d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia (2000).


Eric Mattson est un commissaire indépendant dans les domaines de la musique électronique, de l’art sonore, des nouveaux médias et de l’art brut, programmateur pour des événements en arts et culture numériques et directeur de l’étiquette de disques ORAL. Il collabore avec Les Impatients depuis de nombreuses années à titre de développeur de projets spéciaux : expositions, concerts.