Nouvelles

Parle-moi d'amour Montréal

Publié dans Activités le 09 mars 2017

Petite image PMA site


Pour tous les détails sur Parle-moi d’amour Montréal, cliquez ici!


• Du 17 au 29 mars 2017 • ENTRÉE GRATUITE
• Vernissage jeudi 16 mars, 17 h 30, en présence de Clémence DesRochers marraine des Impatients
• Soirée de clôture 29 mars, 17 h 30 (Billets en vente dès le 1er mars sur le site web de l’événement parlemoidamour.impatients.ca )
Au Musée d’art contemporain de Montréal (Salle Beverley Webster Rolph)
185 rue Ste-Catherine Ouest, Montréal


Heure d’ouverture : Mardi, samedi et dimanche de 11 h à 18 h • Mercredi, jeudi, vendredi de 11 h à 21 h NB : Le 29 mars les portes de l’exposition fermeront à 17 h, en vue de la soirée de clôture.


L’occasion est grande, l’événement tout autant. Depuis 19 ans, c’est essentiellement cet événement qui permet aux Impatients de poursuivre leur mission. Parle-moi d’amour est une exposition-encan qui réunit plus de 300 oeuvres d’artistes professionnels et de participants aux ateliers des Impatients ainsi que des dons de collectionneurs. Chacun offre une oeuvre mise aux enchères au profit de l’organisme par le biais d’un encan silencieux; il se conclut par un encan crié, animé par Patrick Masbourian, qui réunit une trentaine d’oeuvres sélectionnées. Chaque année, l’argent amassé lors de cet événement permet de maintenir les ateliers d’art qu’offre l’organisme pour aider des personnes qui ont des problèmes de santé mentale. Parle-moi d’amour est aussi un outil exceptionnel de démystification de la santé mentale auprès du grand public, de rapprochement avec les artistes professionnels et de diffusion des oeuvres des Impatients. Parle-moi d’amour est un événement nécessaire pour l’organisme, pour la société tout autant.


C’est avec fierté que Les Impatients s’installent au Musée d’art contemporain de Montréal. Depuis la fondation de leur organisme, ils ont pu compter sur le généreux soutien et la reconnaissance d’artistes professionnels. Au fil des ans, ils ont été toujours plus nombreux à s’associer à la cause, à encourager l’art fait par Les Impatients. Cette année marque un tournant, des dirigeants des grands musées québécois, Musée d’art contemporain de Montréal, Musée des beaux-arts de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée d’art de Joliette et Musée d’art contemporain des Laurentides, offrent à leur tour leur appui à l’événement en s’impliquant dans le comité d’honneur de Parle-moi d’amour. Une belle reconnaissance du travail accompli; une inspiration pour le travail qui est encore à faire.


Les artistes parrains de l’événement, Yannick Pouliot, Marc Séguin et Gabor Szilasi, seront mis de l’avant pour leur contribution toute particulière auprès des Impatients.


L’organisme s’estime choyé de présenter les oeuvres de plus de 120 artistes, dont Mathieu Beauséjour, Patrick Bernatchez, Marie-Claire Blais, Sylvain Bouthillette, Dan Brault, Michel de Broin, Clémence DesRochers, René Derouin, Pierre Dorion, Nicolas Fleming, Pascal Grandmaison, Sophie Jodoin, Stéphane La Rue, Luce Meunier, Sean Montgomery, Natascha Niederstrass, Stikki Peaches, Celia Perrin Sidarous, Yann Pocreau, Sayeh Sarfaraz, Francine Savard, Stephen Schofield et Mathieu Valade. Les Impatients peuvent aussi compter sur l’appui de généreux collectionneurs qui viennent enrichir l’offre avec des oeuvres d’artistes de renom tels Edmund Alleyn, Marc Chagall, Jacques Hurtubise, Gao Brothers, Betty Goodwin, Denis Juneau, Jean McEwen, Guido Molinari, Jean Paul Riopelle, Françoise Sullivan et Irene F. Witthome. Pendant tout l’événement, des membres de l’équipe seront sur place pour accueillir les visiteurs, les guider dans leur visite et présenter l’organisme. Les visiteurs pourront accéder gratuitement à l’exposition – sauf à la soirée de clôture. Parle-moi d’amour est ouvert à tous.


À surveiller également … Les autres éditions de Parle-moi d’amour à venir : Centre Wellington et Rive-Sud, visant à financer les différents ateliers en région et à créer un lien dans les communautés où Les Impatients s’établissent.


Pour visionner quelques images de la soirée de vernissage, cliquez ici