Nouvelles

La trace des Impatients - une note finale touchante

Publié dans Activités le 23 juin 2015

Le 9 juin dernier à la galerie des Impatients se concluait l'atelier chorégraphique La trace des Impatients mené par Aurélie Pedron. Les participants présentaient une performance intitulée Comme dans la ouate.

À l’automne 2014, Danse-Cité, en collaboration avec Les Impatients, mettait sur pied le projet de médiation La trace des Impatients. Chaque semaine, durant l’hiver et le printemps 2015, des participants de notre organisme ont suivi des ateliers de création chorégraphique.

Invités à travailler à partir de matériaux divers (couverture de survie, roches, manteaux, etc.) et d’environnements sonores variés, les participants ont été accompagnés dans un travail de ressenti de leurs corps, dans l’accueil et l’acceptation de toutes les sensations possibles, et dans le développement de leurs propres potentiels expressifs et créatifs. Dans une telle démarche, les corps vont à l’essentiel, parlant par eux-mêmes, avec une justesse et une générosité indéniables.

Au fil des explorations et des exercices créatifs proposés par la chorégraphe et interprète Aurélie Pedron, assistée de Catherine Tardif et accompagnée musicalement par Pierre-Yves Martel et de Philippe Melanson, une oeuvre performative, Comme dans la ouate, a vu le jour.

Avec pour seuls mots d’ordre « simplicité » et « partage », les participants de l’atelier et Aurélie Pedron ont ouvert leurs portes. Les spectateurs en sont ressortis émus.


Comme dans la ouate - Intro from Les Impatients on Vimeo.