Nouvelles

Ce à quoi pensent les hommes, mis à part le sexe?

Publié dans Activités le 12 novembre 2015

Ce à quoi pensent les hommes, mis à part le sexe? est une conférence de la série «AVEC OU SANS SUCRE ?» coordonnée par Édouard Lachapelle, donnée par Tanka G. Tremblay.

Le 14 février 2011 sortait en librairie un curieux livre au titre accrocheur intitulé What Every Man Thinks About From Sex, ou littéralement Ce à quoi pensent les hommes, mis à part le sexe, le plus récent ouvrage de l’auteur britannique Sheridan Simove, le plus étrange aussi. Deux cents pages immaculées, sans aucun mot ni caractère ni quelque autre signe que ce soit, entourées d’un appareil paratextuel bien visible, avec première et quatrième de couverture, contenant titre, nom de l’auteur, éditeur et résumé de l’ouvrage. Contre toute attente, l’ouvrage devient rapidement un best-seller, l’un des plus vendus sur Amazon, et, succès oblige, une version espagnole, Qué piensan los hombres más allá del sexo paraît bientôt. La question – elle est perceptible sur toutes les lèvres − est brûlante : pourquoi ? Pendant presque trois ans, Tanka G. Tremblay a constitué toute une bibliothèque de livres vides et les a lus – sans blague − afin de comprendre de quoi il en retournait. Il en a même tiré un livre : Esthétiques du livre vide, publié en 2014 (Dijon, Le Murmure). Sa conférence est tirée de cette enquête. Il y présente quelques-uns des cas les plus spectaculaires, parmi lesquels Célébration du silence de Robert Morel et Les mémoires d’un amnésique de Marc Koch.

Tanka G. Tremblay est docteur en langue et littérature françaises (Ph.D., Université McGill) et Héliacadème au sein de l’Académie québécoise de ’Pataphysique. Les pratiques dites « marginales » de l’art et de la littérature en particulier l’intéressent au plus haut point !

 

 

Café et croissants servis dès 11 heures
Conférence à 11 h 30 précises
À la galerie des Impatients :100, rue Sherbrooke Est, 4e étage à Montréal.
Accès gratuit


La série des conférences Avec ou sans sucre ? est rendue possible grâce à l'appui de Charles S.N. Parent